Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : C'est local, de saison et trop bon !
  • C'est local, de saison et trop bon !
  • : Ce blog vit au rythme de ma vie ponctué de rencontres, de découvertes et de partages. Je défends une agriculture intelligente, respectueuse des hommes et de la nature. Le combat dans ce domaine n'étant pas gagné et de loin je crois nécessaire de remettre chaque jour l'ouvrage sur le métier! J'aime la campagne, les initiatives solidaire et sociales, la cuisine japonaise et italienne mon potager et partager des recettes spontanées avec vous!
  • Contact

Salon Du Blog Culinaire

  • Isabelle
  • Cuisiner me mène, c'est sûr mais avant tout j'aime partager et découvrir. La cuisine est un voyage, un pas vers l'autre. Manger met tout le monde d'accord et rend heureux. Mes deux films cultes : Tampopo et le Festin de Babette!

Rechercher

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 15:09

 

Le Chapon

Hé, mon Dieu! Ma poule, te voilà bien triste, qu'as tu?

La Poularde

Mon cher ami, demande moi plutôt ce que je n'ai plus. Une maudite servante m'a prise sur ces genoux, m'a plongé une longue aiguille dans le cul, a saisi ma matrice, l'a roulé autour de l'aiguille, l'a arrachée et la donnéee à manger à sont chat. Me voilà incapable de recevoir les faveurs du chantre du jour , et de pondre.

...

 

 

 Ces volatiles   plus de "saison" ,  Voltaire les fait dialoguer délicieusement dans ce court texte philosophique.

Depuis les évènement dramatiques qui ont bouleversé le pays , je n'avait plus cœur à écrire par ici mais , lui, Voltaire m' a redonné goût et son retour médiatique avec le Traité sur l'Intolérance ( plus grosse vente des librairies ) m'a encouragé à partager ce dialogue  étonnant entre deux volailles, symboles des repas gastronomiques.

 

Que se disent ces deux animaux?

On vient de les rendre Poularde et Chapon , on lit là leur dernières paroles avant leur fin inéluctable ...

"On nous apporte devant eux dans une large pièce d'argent".

 Le destin de ces deux animaux est terrible et nous semble injuste et cruel.

 

Cette condition affreuse est le prétexte pour Voltaire à un parallèle entre la cruauté que nous infligeons aux animaux et celles infligées aux hommes , particulièrement sous de falacieuses excuses , par les "Eglises"...

Ce texte est émouvant et vif , il pourrait aussi faire office d'étandard aux militants végétariens, car nous nous confrontons à ce paradoxe de la mort d'être qui nous sont sympathiques voir proches et que nous faisons tuer pour satisfaire notre gourmandise...

Bien sûr ce texte est à tiroirs et je n'en ai sans doute pas saisi tout les sens , mais je l'aime beaucoup et la Postface de Baldine Saint Girons est d'un grand secours!

 

Je ne peux m'empêcher de noter cette réplique de notre attachante Poularde :

 

"Que ne puis-je donner au scélérat qui me mangera une indigestion qui le fasse crever!

Mais les petits se vengent des puissants par de vains souhaits,  et les puissants s'en moquent."

 

A l'instar de Jean de la Fontaine ou  d'Esope , Voltaire fait parler des animaux et nous comprennons que mieux .

Comme cela se dit dans le milieu , je vous recommande chaleureusement ce texte!

 

Voltaire

Dialogue du Chapon et de la Poularde.

Littéra Edition Manucius

 

 

DIALOGUE DU CHAPON ET DE LA POULARDE

Partager cet article

Repost 0
Isabelle Géraud Isabelle - dans LIVRES
commenter cet article

commentaires

Addie 19/02/2015 13:42

Un repas que toute la famille adore!!!